Entretiens de qualification : une réussite ça se travaille

« Oh non… ! Un entretien de qualification… »
Tu pensais avoir fait le plus dur en passant des entretiens d’embauche et voilà que l’on t’en rajoute un autre chez le client ! Tu en as marre de passer X entretiens pour enfin débuter ta mission ou en redémarrer une nouvelle, et pourtant ce dernier entretien est primordial. Il est temps de le désacraliser et de le voir comme une opportunité supplémentaire de matcher avec la mission idéale, celle qui te correspond le mieux. On entend souvent, chez Altelios : « Je ne suis pas commercial, je ne sais pas me vendre ! ». Ça tombe bien ce n’est pas ce que l’on attend de toi. Un entretien de qualification, c’est un échange et non un oral. Alors be cool, nous sommes là pour t’aider.

« Un entretien de qualification est une épreuve pour certains candidats »
Chez Altelios Technology nous prenons le temps de te préparer au mieux pour que tu sois le plus confiant possible le Jour J. On te livre dans cet article certains de nos petits secrets et conseils sur l’attitude à adopter, tant sur le fond que sur la forme.

1 – Pomponne-toi

Un peu basique mais tout de même très important : la tenue vestimentaire, qu’il ne faut en aucun cas négliger. Elle est le reflet du premier regard que l’on portera sur toi. C’est dommage de faire mauvaise impression avant même la poignée de main… On le répète souvent chez Altelios : les premières impressions n’ont pas de seconde chance. Évite donc la dégaine de touriste, le cheveu gras, les tâches sur les vêtements, les baskets de sport etc… si tu as un doute, demande à ton manager Altelien quel est le meilleur dress code selon le client.

« Un jour un consultant s’est présenté pour un entretien de qualification avec une chemise, une cravate… et un short ! Cela m’a interpellé car nous étions certes en été mais cela ne correspondait pas à la politique de notre enseigne » témoigne Rémi, un de nos clients chef de projet IT.

2 – C’est l’histoire d’une rencontre…

Une fois l’entretien démarré, ton interlocuteur va tenter d’apprendre à te connaitre davantage, c’est une sorte de rencard où les deux parties se présenteront.

Entraine-toi à parler intelligemment de ton parcours, à détailler les points qui intéresseront l’interlocuteur, et ça se prépare. « Il n’y a rien de pire que quelqu’un qui me récite son CV mot à mot » explique Nathalie, Chef de Service dans une société électronique.

3 – Mets tes atouts en avant

Appuie sur les points qui sensibiliseront le recruteur. Car oui, tu as lu le descriptif du poste, et oui si tu es là c’est que tu es fait pour ce poste, alors accentue sur les compétences qui te seront utiles à la réalisation de ces missions. Pour ce faire, privilégie les réponses longues, sans ennuyer l’interlocuteur évidemment, donne des exemples vécus lors de ton parcours. Il veut connaitre tes points forts ! « Trop souvent, je rencontre des consultants qui n’étayent pas clairement leur réponse car cela parait évident pour eux, mais cela ne l’est pas du tout pour nous » déclare Khaled, Responsable de production chez un de nos clients opérateur de téléphonie.

Le secret c’est de se mettre à la place de ton interlocuteur et de se demander ce qu’il attend de toi, pour mieux aller à l’essentiel.

4 – Ne sois pas timide voyons…

Pose des questions, montre l’intérêt que tu portes à ta future mission, et à ta future deuxième maison. Cela évitera également tout malentendu.

5 – Sois toi-même

N’hésite pas à exprimer ta personnalité, sans trop d’excès bien entendu, mais garde dans un coin de ta tête que ce dernier est en recherche active de quelqu’un capable de s’entendre et de s’intégrer au mieux dans son équipe. Le client cherche à se reconnaître en toi et voudra se rassurer quant à ton adhésion à son mode de fonctionnement. On ne peut pas le lui reprocher car c’est ainsi que vous serez tous les 2 épanouis dans le projet.

En conclusion, ça y est, tu as mis toutes les chances de ton coté pour réussir cet entretien de qualification, et tu n’auras donc aucun regret. C’est surtout cela l’essentiel. Tu n’auras rien à te reprocher si cela n’aboutit pas. Car oui, cela peut arriver, mais au moins cela ne remettra en question ni tes compétences, ni ta personnalité.

laisser un commentaire

*

code